Twittérature : la lecture en tweets

On connaît le Twitter anecdotes, le Twitter qui polémique, fuse et insulte. Un Twitter souvent critiqué, parfois même délaissé pour des réseaux moins incisifs. Pourtant, au détour de quelques tweets, on découvre des comptes qui renouvellent les usages, se les approprient pour proposer une expérience nouvelle.

Les tweets s’enrichissent, s’éditorialisent et s’inscrivent dans une logique qui séduit les internautes. Et si la plateforme n’invite pas à la fiction, certains s’inventent conteurs le temps d’une expérience littéraire formidable.

© Photo de Con Karampelas sur Unsplash

3e droite

François Descraques – déjà créateur et expérimentateur sur Internet (Le visiteur du futur, le studio Bagel…) – a fait de 3edroite un véritable phénomène. Présenté comme un « témoignage », le compte devient vite un espace d’écriture signé et clair. Pourtant, les internautes se prêtent volontiers au jeu le temps d’un chapitre par semaine.

Une sorte de quatrième mur brisé régulièrement pour engager l’audience et faire participer le public ; jusqu’à ce que ce dernier décidera du sort du personnage dans un chapitre rempli de sondages.

Plus de 60 000 abonnés et une audience engagée : l’exercice est réussi pour François Descraques qui aura captivé ses lecteurs pendant plusieurs mois.

Le thread dont vous êtes le héros

Peut-être connaissez-vous déjà les Livres dont vous êtes le héros : des romans ludiques qui vous plongent dans des donjons et quêtes medieval-fantasy. Un personnage à construire, puis des chapitres à parcourir dans tous les sens. Une sorte de jeu de rôle Donjons & dragons pour aventuriers solitaires qui préfèrent arpenter des mondes de papier.

Les game thread d’Ariane Aujoulat, sont du même genre. Passionnée par la médiation culturelle et l’histoire de l’art, la jeune femme réinvente l’exploration du patrimoine.

Un premier tweet vous en propose deux autres, et ainsi de suite, jusqu’à parcourir tout un arbre de possibles. C’est drôle, intéressant, ça transmet les codes de la médiation culturelle. Un nouveau souffle pour certains établissements français qui essaient de trouver leur place et leur audience sur Twitter.

Exemple thread dont vous êtes le héros

Nanofictions

On connaît Patrick Baud pour sa chaîne YouTube Axolot, ses bandes dessinées qui arpentent les mystères de notre monde et de notre histoire. Fasciné par les curiosités du quotidien, il prend cette fois-ci la plume pour surprendre en quelques secondes. Il lui suffit d’un tweet, 280 caractères et une bonne chute pour nous plonger dans les nanofictions : des micro nouvelles qui tiennent en un seul tweet. C’est audacieux, surprenant, toujours juste. On tombe vite dans l’obsession de toutes les lire et pourquoi pas d’en écrire.

Voilà des pistes ludiques pour les professionnels du digital mais aussi de la médiation et de l’enseignement. Et pour les aficionados du papier – ou les allergiques du réseau – le succès est tel qu’il est désormais possible de s’offrir la version papier des Nanofictions et de 3e droite et prolonger ainsi l’expérience.

D’autres comptes originaux :